300 soldats des FACA envoyés en renfort à Birao

Publié le par CENTRAFRIQUE EN LIGNE

Le gouvernement centrafricain vient de prendre en compte la préoccupation sécuritaire de la population de la ville de Birao. Un détachement militaire d’environ 300 hommes vient d’être envoyé dans cette ville stratégique de l’extrême nord-est de la Centrafrique.

Selon des sources militaires, ces hommes auront pour mission la sécurisation de la ville et le renforcement de la position de quelques centaines de soldats de la région militaire de la Vakaga, en poste à Birao.

Le 14 février dernier, la population de Birao a manifesté son inquiétude à l’annonce du retrait des éléments de l’armée tchadienne. Cette force tchadienne s’était déployée en renfort aux FACA (Forces armées centrafricaines) depuis le mois de novembre 2010, pour chasser les rebelles de la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP) et ceux du rebelle tchadien Mahamat Nouri, qui avaient attaqué et occupé Birao le 24 novembre dernier.

2172.jpg

Le déploiement d’un fort contingent de l’armée centrafricaine est un soulagement pour la population de cette ville, fréquemment victime des attaques à répétition des groupes armés identifiés ou non. Il faut d’ailleurs rappeler qu’en pleine campagne électorale, 2 candidats à la députation membres du MLPC (Mouvement de libération du peuple centrafricain) étaient tombés dans une embuscade tendue par les éléments rebelles de la CPJP dans la région. Ils avaient été battus, dépouillés de leurs biens et leur voiture saisie.

En même temps que l’arrivée de ces renforts pour sécuriser la ville, le gouvernement annonce également l’envoi prochain à Birao de personnel médical qualifié. Le ministère de la Santé publique et de la Population va envoyer dans les prochains jours, une nouvelle équipe pour le fonctionnement de  l’hôpital préfectoral. Suite à l’attaque et à l’occupation de la ville en novembre dernier seuls deux agents étaient restés, un assistant de santé et un assistant accoucheur. Le médecin-chef avait été tué par les rebelles.

Source : Radio Ndeke Luka

Publié dans LE FIL DE L'ACTUALITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article