Centrafrique : Des enfants de la rue «gâtés» par la mairie de Bangui

Publié le par CENTRAFRIQUE EN LIGNE


 

La clé de la vie entre les mains

Ai-Rca «Vous avez la clé de votre vie entre vos mains à partir de maintenant et sachez bien la préserver afin de mettre à profit les connaissances acquises pour votre survie et de celle de votre famille».

 

C’est en tout cas l’esprit du message prononcé ce jour par le premier vice président de la délégation spéciale de la Ville de Bangui Basile Akélelo à l’occasion de la cérémonie de remise officielle des permis de conduire catégorie B et de quelques marchandises aux trois enfants de rue.

Etaient présent à cette cérémonie, les représentants du Ministère des affaires sociales, des ONG œuvrant en faveur des enfants de la rue, le personnel de la municipalité conduit par son secrétaire général et du député junior représentant les enfants de la rue et les jeunes au sein du parlement.

Pour M Akélelo, c’est depuis 2005 que le Président de la délégation spéciale de la Ville de Bangui s’est penché sur le problème des enfants de la rue en vue d’une solution pour leur permettre de se prendre en charge et de se réinsérer progressivement dans la vie active.

«L’une des solutions est la construction des stations de lavage auto, lesquelles sont gérées par les enfants de la rue eux-mêmes sous la supervision de la mairie de Bangui», a-t-il dit.

Et de conclure «c’est sur la base des ressources financières générées par les stations que nous constatons le résultat aujourd’hui»

«Au noms de mes collègues et à mon nom propre, je ne puis que dire, merci au président de la délégation spéciale de la Ville de Bangui. Ce qu’il nous a fait, nos parents ne nous le feront pas» a confié l’un des heureux bénéficiaires

 

Le député junior

Le député junior, représentant les enfants et les jeunes de la rue au sein du parlement Cyrille Michael Ngarambi joint au téléphone par l’AgenceAi, a expliqué que, cette cérémonie s’inscrit dans le cadre du projet d’appui aux enfants de la rue initié par le Maire de la Ville de Bangui Jean Barkès Ngombé-Ketté qui s’est matérialisé par la création des stations de lavages auto dans la capitale.

 

«Après la construction de ces stations, des enfants ont été sélectionnés dans les différents centres d’accueil des enfants de la rue à savoir les Centres « Voix du Cœur »et «Sara Mbi Ga zo» pour y travailler » a -t-il expliqué.

A l’en croire, cette remise des deux permis de conduire et des marchandises ne fait que concrétiser cette idée que le premier citoyen de la ville de Bangui voulait entreprendre en faveur des enfants de la rue afin de trouver de solutions définitives à leurs problèmes. « Il a préféré les réinsérer dans la vie active en leur donnant la chance d’avoir des diplômes en conduite et des marchandises pour des activités génératrices de revenues » a déclaré M Ngarambi.

Selon lui, les frais des cours de formation en conduite et l’achat de marchandises ont été supportés non seulement par la Mairie de Bangui mais aussi par les bénéficiaires chez qui la Mairie de Bangui tout en les payant pour leurs prestations dans les deux stations de lavage de la capitale épargne quelque sous.

Le coût total s’élève à trois cent soixante mille francs CFA repartis de la manière suivante: 240.000F pour les deux permis de conduire et 120 000 F CFA pour les marchandises, a-t-on appris d’une source proche de la mairie.

Publié dans ECHOS DE LA SOCIETE

Commenter cet article