Centrafrique : Le gouvernement et les Nations Unies célèbrent la journée mondiale de l’aide humanitaire

Publié le par CENTRAFRIQUE EN LIGNE


 

La visite des stands.

Ai-Rca - Le Premier ministre Faustin Archange Touadera a présidé le 19 août au siège de la Croix Rouge Centrafricaine à Bangui la deuxième édition de la journée mondiale de l’aide humanitaire au tour du thème «we are humanitarian Aid Workers ».

 

Traduction en français: «nous sommes des travailleurs humanitaires». C’était en présence du premier vice président de l’assemblée nationale Mbokani et du président de la croix rouge centrafricaine.

Etaient aussi présents à cette cérémonie, les responsables des agences du système des Nations Unies, des ambassadeurs et autres invités de marque.

Dans son discours de bienvenue, le président de la Croix Rouge centrafricaine Antoine Mbao Mbogo s’est félicité du choix porté sur le siège de son organisation pour abriter cette journée.

Pour lui, cela témoigne que «la Croix Rouge est et demeure la mère de l’humanitaire en RCA et un peu partout dans le monde».

A l’en croire depuis sa création en 1966, la Croix Rouge centrafricaine n’a cessé d’œuvrer aux côtés des pouvoirs publics pour mener des actions humanitaires et sociales à destination de ceux qui en ont besoin.

Organisée par l’OCHA, cette journée a pour but comme l’a précisé le coordonnateur sur les activités humanitaires en République Centrafricaine Bo Schack «de mettre l’accent sur la communication tournée vers le grand public et aussi de décrire amplement le travail des humanitaires, les difficultés auxquelles ils se heurtent ainsi que les principes qui dirigent leurs actions sur le terrain».

Pour le Coordonnateur, cette journée est aussi l’occasion de rendre hommage à tous les acteurs humanitaires qui ont perdu leur vie pendant leur mission en voulant sauver des vies. «Pour illustration, en 2009, 102 travailleurs humanitaires ont été tués dans le monde dont deux en RCA, contre 30 en 1999», a-t-il dit.

Pour terminer, Bo Schack, se référant aux crises que connaît la RCA et les besoins d’assistance des populations a lancé un appel à la communauté internationale pour leur soutien « afin de couvrir les besoins révisés lors de la revue à mi-parcours du Processus d’Appel Consolidé (CAP) évalués à 144 millions de dollars et demi et qui sont actuellement financés seulement à hauteur de 39%»

La représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RCA Sahle Work Zewde, a quant à elle défini les travailleurs humanitaires comme «étant ceux que nous dépêchons sur place pour montrer notre solidarité avec ceux qui souffrent» .

«Au cours de la dernière décennie, plus de 700 travailleurs humanitaires ont perdu leur vie et plus d’un millier ont été attaqués ou blessés physiquement et mentalement »,a-t-elle déploré, estimant que « cette journée est l’occasion pour nous de se souvenir de ces sacrifices et d’honorer leur courage».

«Ils méritent reconnaissance de leur abnégation au service de la cause humanitaire et tout un chacun devrait prendre un engagement ferme pour les aider à remplir leur mission en toute sureté et sécurité», a-t-elle poursuivi.

Avant de terminer, Mme Sahle a félicité tous les acteurs humanitaires pour leurs réalisations. Elle leur a demandé de doubler d’efforts et emboiter le pas au Secrétaire Général des Nations Unies pour faire un plaidoyer dans le sens d’améliorer les conditions d’existence de la population centrafricaine.

«Le gouvernement centrafricain se joint à la communauté internationale en cette journée mémorable pour célébrer et reconnaitre leur travail qu’ils ont fait pour le pays et le monde tout entier. Nous vous encourageons à aller de l’avant malgré les risques et les difficultés que vous rencontrés dans vos missions», a déclaré le chef le gouvernement le Prof Touadera.

 

Un stand d'exposition

Pour ce faire, le premier ministre a réitéré l’engagement de son gouvernement et du peuple centrafricain à travailler en symbiose avec la communauté internationale. Pour illustrer cette synergie, le chef du gouvernement a pris des exemples parmi lesquels l’étroite collaboration entre le ministère de l’agriculture et la FAO dans le but de restaurer l’agriculture et les moyens de subsistances afin de réduire l’insécurité alimentaire.

 

Pour mémoire, la célébration du 19 août, journée mondiale de l’aide humanitaire a été décidé en décembre 2008 lors de l’assemblée générale et celle-ci coïncide aussi avec la date de l’attentat perpétré en 2003 contre l’Hôtel Canal à Bagdad qui avait causé la mort de 22 personnes dont le représentant spécial du secrétaire général Sergio Vieira de Mello.

Il convient de signaler que, le clou de cette cérémonie a été la visite guidée des stands par le chef du gouvernement, lesquels stands mettent en valeur les activités menées par les travailleurs humanitaires afin de permettre au grand public de mieux comprendre l’action humanitaire en République Centrafricaine.


Publié dans ACTION GOUVERNEMENTALE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article