Centrafrique: six militaires tués la semaine dernière dans une embuscade

Publié le par CENTRAFRIQUENLIGNE

 

2172.jpg

BANGUI — Six militaires centrafricains, dont un officier (le lieutenant Zanguilo), ont été tués lors d'une embuscade dans la nuit du 8 au 9 juillet près de Bossangoa, dans le nord de la Centrafrique, a-t-on appris mardi à Bangui auprès du Haut commandement de l'armée centrafricaine.

"Ces hommes relevant de la Garde présidentielle avaient pour mission de sécuriser l'axe" entre Bossangoa et Bouca, vers l'est, "à la suite des informations faisant état de la présence d'hommes armés circulant dans la région", a expliqué un responsable de ce Haut commandement ayant requis l'anonymat.

Le lieutenant dirigeant la mission et ses hommes "sont tombés dans cette embuscade qui leur a coûté la vie. Des renforts ont immédiatement été envoyés dans le secteur pour mener des opérations de ratissage", a ajouté le responsable militaire.

"Pour le moment, rien ne permet de déterminer la nature de ces hommes armés. Cela pourrait être des bandits armés qui écument les régions Nord et troublent la sécurité des populations", a indiqué la source.

La région Nord-Ouest, et particulièrement celle entre Bouca et la frontière tchadienne, est souvent considérée comme une zone de non-droit en raison de la faiblesse de la présence des forces de l'ordre centrafricaines. Elle est le théâtre d'attaques fréquentes de coupeurs de routes et autre bandits armés.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article