Démarrage des manifestations du cinquantenaire

Publié le par CENTRAFRIQUE EN LIGNE

 

B10Le coup d’envoi des manifestations du cinquantenaire de l’Indépendance de la République centrafricaine a été donné dans la matinée de ce mardi 10 août à l’Assemblée nationale à Bangui. Une cérémonie présidée par le chef de l’Etat, François Bozizé et marquée par une conférence-débat sur  les acquis ou non des 50 ans de l’indépendance de la RCA.

Il s’agit en fait d’un cycle  de conférences inscrit dans le cadre du cinquantenaire de l’indépendance de la République centrafricaine, prévu pour être célébré le 1er décembre 2010.

Neuf thèmes couvrant diverses sphères d’activité feront l’objet, pendant 3 jours, de conférences données en différents lieux par des enseignants de l’université de Bangui et quelques personnalités politiques pour faire le bilan des 50 années d’indépendance et relever les perspectives qui s’offrent au pays.

Dans son discours d’ouverture, le président  François Bozizé a interpellé les centrafricains, à qui il a recommandé, paraphrasant l’ancien président américain John Kennedy, de se demander ce qu’ils ont fait pour la République centrafricaine pendant le cinquantenaire écoulé. « Rien que dans 4 préfectures de l’Ouest et du Sud-ouest, nous avons le diamant, l’or, l’ivoire et le bois, mais qu’en avons-nous fait ? », a-t-il lancé, avant d’émettre le voeu de voir jaillir des débats une feuille de route ainsi que des solutions durables pour les cinquante années à venir.

Etaient présents à cette cérémonie, les trois compagnons de lutte du feu Président Fondateur de la République Barthélemy Boganda, le premier président de l’assemblée nationale Adama Tamboux, l’ancien ministre d’Etat Marcel Douzima et le premier secrétaire général du Mouvement pour l’Evolution Social de l’Afrique Noire (Mesan, parti politique) de Boganda.

Le chef de l’Etat s’est félicité de la présence de ces trois personnalités qui sont selon lui « des mémoires, des bibliothèques vivantes de l’histoire de la République centrafricaine indépendante ».

La célébration du cinquantenaire de l’indépendance a été reportée par le gouvernement au 1er décembre, date anniversaire de la création de la République centrafricaine en 1958. François Bozizé a justifié ce report par une volonté du gouvernement de consacrer la journée de ce 13 août « à la réflexion, au retour du Centrafricain sur lui-même ».

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article