François Bozizé parle aux Centrafricains de la diaspora

Publié le par CENTRAFRIQUENLIGNE

 

http://www.leconfident.net/photo/1155402-1487873.jpg?v=1229944362Ce mercredi 2 juin, de 17h à 19h au Palais des Congrès de la Porte Maillot à Paris, la présidence centrafricaine avait organisée une rencontre entre tous les Centrafricains de la diaspora et leur président, François Bozizé, de retour du sommet de Nice. Qu’ils soient convaincus de la politique de Bozizé ou farouchement hostiles, tous les Centrafricains de France étaient conviés à ce grand rendez-vous de dialogue et de communion autour du premier personnage de l’Etat. Les questions ont fusé, avec une grande liberté de ton et François Bozizé Yangouvonda, fidèle à sa réputation de réconciliateur national, s’est prêté au jeu en répondant avec bienveillance aux quelques critiques qui lui ont été adressées. Pendant plus de deux heures,  les centrafricains de la diaspora ont pu exposer leur préoccupations, notamment en ce qui concerne la question du droit de vote pour les centrafricains résidant à l’étranger. Il n’empêche : nombre d’entre eux ont salué la politique audacieuse qu’ont mené le président et les différentes équipes gouvernementales depuis le 15 mars 2003 (initiative PPTE, paiement régulier des fonctionnaires, embellissement de Bangui, DPI…). A la fin de la séance de dialogue, la majorité de l’assemblée adhérait à la philosophie du Kwa Na Kwa et à l’esprit nouveau que cette doctrine a insufflé à la République Centrafricaine. Pour les plus récalcitrants, ils se devaient de reconnaître l’ouverture d’esprit d’un président assez sûr de la validité de son bilan pour dialoguer directement avec son peuple, ce qu’aucun président centrafricain n’avait eu le courage de faire auparavant.

 

Commenter cet article