Insolite !Le président Bozizé s’entraine au Complexe Sportif B. Boganda

Publié le par CENTRAFRIQUENLIGNE

 

L’entrainement solitaire du Général François Bozizé aura certainement été l’événement de la journée du mardi 6 juillet 2010, lorsque, contre toute attente, le Chef de l’Etat, seul à bord de sa pick up 4x4, s’est rendu au Complexe Sportif Barthélemy Boganda, aux environs de 10 heures, pour se livrer à un exercice de footing afin de se relaxer un peu des lourds dossiers qui l’attendaient au Palais de la Renaissance .


B5

Film de l’événement 

L’arrivée inattendue de l’officier supérieur, qui avait rapidement troqué son costume –cravate sur place dans les vestiaires du stade, avait suscité quelques curiosités par la présence anodine de trois éléments de la Garde Présidentielle légèrement armés et postés à l’entrée principale du stade. 
Au départ, quelques rares témoins oculaires supposaient la visite du chef de l’Etat à 100 autocars neufs en
 provenance de l’Inde et parqués dans l’enceinte même du stade. 
Sur le maillot du survêtement jaune bleu qu’il portait, on pouvait facilement lire l’inscription «  François N° 9 ». Après quelques tours de terrain, ce grand sportif a sorti de son sac un ballon pour s’entrainer seul faute de coéquipiers ou simplement d’« adversaires »…. 
Le chef d’Etat s’est résolu à pratiquer le sport de maintien en fonction de l’ultime vrai match du 24 octobre prochain où il croisera certainement sur son chemin quelques adversaires ambitieux. 
Mais François Bozizé croit à l’adage «  qui veut aller loin, ménage sa monture ». 
En clair, une compétition ne se prépare pas en un jour. Après quelques minutes d’entrainement sous la canicule, l’auguste athlète s’est retiré non sans avoir invité quelques badauds qui se trouvaient là, à une photo de famille pour immortaliser, devant les bus, et toujours en tenue de sport, son passage surprise. 
Détail non moins significatif: le chef d’Etat a failli oublier son costume dans les vestiaires. « Bongo ti m
bi aké na ndo oua ? », s’est-t-il interrogé en Sango, avant que les trois éléments de la Garde Présidentielle. 
Il n’est pas superflu de mentionner que depuis quelque temps, le président François Bozizé prend plaisir à circuler librement dans la cité pour se rapprocher de son peuple dont il veut toucher du doigt et des yeux, les réalités quotidiennes, partageant occasionnellement les malheurs de certains compatriotes. 
Il est tout de même à regretter que le président sportif de la République n’ait pas mis à profit ce petit temps de loisir pour risquer un coup d’œil à la Rédaction de La Plume pourtant logée au rez-de-chaussée du Stade, où il aurait pu recevoir un accueil digne de sa fonction. 
Mais souhaitons-nous ce n’est que partie remise pour qu’on le suive désormais mieux dans ses prouesses ! 
La Plume-RCA

 

Publié dans ECHOS DE LA SOCIETE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article