Le président Bozizé pose la première pierre de la construction de 300 logements

Publié le par CENTRAFRIQUE EN LIGNE

B5

 

Le Président de la République, François Bozizé, a signifié que la restructuration urbaine permet aussi la préservation de l’environnement urbain, par la collecte des ordures ménagères par l’association des jeunes femmes et autres groupes sociaux constituent un atout d’intérêt économique lié au revenu généré par les activités rendues possibles par cette restructuration

Selon le Président de la République, François Bozizé, la faiblesse du pouvoir d’achat aggravé par le paiement irrégulier de salaire d’une part, et un contexte économique international défavorable d’autre part, a fait des centrafricains et plus particulièrement du citadin moyen, un laissé pour compte.

« L’amélioration de cadre de vie ne doit pas seulement prendre en compte l’homme en tant qu’individu, mais aussi ses relations avec la communauté à laquelle il appartient », a estimé le Président François Bozizé.

Car, a ajouté le Président François Bozizé, « c’est un processus, un travail continue qui doit impliquer tous les acteurs du phénomène urbain depuis la conception jusqu’à la gestion de chacune des activités et en fonction de la ville ».

« Je vous exhorte a généralisé les opérations des restructurations de quartiers de façon spontané, car les avantages sont nombreux », a conclu le Président François Bozizé.

Le ministre de l’Habitat et de Logement, Herbert Gontran Djono Ahaba a annoncé que des contacts très prometteurs ont été pris avec les partenaires de Centrafrique pour la Réalisation de dix (10) mille logements dont quatre (4) mille à Bangui et six (6) mille dans les villes des préfectures que compte la République Centrafricaine.

Publié dans ACTION GOUVERNEMENTALE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article