Législatives : communiqué du Colonel Jean Francis Bozizé

Publié le par CENTRAFRIQUE EN LIGNE

 

Après examen du dossier des contentieux électoraux, la Cour constitutionnelle a rendu dans son délibéré du 15 avril 2011, une décision invalidant les résultats des élections législatives dans la circonscription électorale de Kabo, au motif que le vote du premier tour à l’issue duquel j’ai été proclamé vainqueur par la Commission Electorale Indépendante par plus de 51% des voix, a été entaché d’irrégularités.

La Cour constitutionnelle évoque notamment des cas de fraudes, des surcharges de documents et des dérogations qui auraient permis à de nombreux ressortissants étrangers de voter en ma faveur.

Jean-Francis-Boziz-

Etant candidat aux élections, je ne saurais contester une telle décision, seulement, je voudrais à travers le présent communiqué, réaffirmer ma fidélité à ma conviction et ma foi aux vertus démocratiques qui ont guidé l’organisation des élections et me soumets donc entièrement à la décision de la  Cour constitutionnelle, l’instance chargée de statuer en dernier ressort sur la validité des résultats des scrutins.

Ce faisant, je réitère ma ferme volonté de me présenter aux nouvelles élections conformément à la décision de la Cour constitutionnelle.

Cependant je saisis cette opportunité pour rendre un vibrant hommage à tous les électeurs de la circonscription de Kabo, notamment à la jeunesse, aux organisations des femmes, aux confessions religieuses, aux associations, aux ouvrières et ouvriers et autres cadres du parti KNK qui m’ont accordé leur soutien indéfectible en m’accordant leurs suffrages dès le premier tour.  

En conséquence, je les invite à une plus grande mobilisation lors de la prochaine échéance et à maintenir le cap jusqu’à la phase finale de ces consultations prévues dans trois mois.

« Ensemble, agissons pour bâtir »

 

Bangui, le 18 avril 2011

 

Jean Francis BOZIZE

Candidat aux législatives à KABO

Publié dans INTERVIEWS-COMMUNIQUES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article