Les centrafricains votent aujourd'hui pour élire leurs députés

Publié le par CENTRAFRIQUE EN LIGNE

Aujourd'hui, dimanche 27 mars 2011, les électeurs centrafricains sont appelés aux urnes pour le deuxième tour des élections législatives dont le premier tour s'est tenu le dimanche 23 janvier 2011. Sur les 105 sièges que comptent l'Assemblée Nationale, 70 restent à pourvoir. Pour beaucoup, ce scrutin est sans enjeu, compte tenu du boycott de l'opposition démocratique pour protester contre les prétendues irrégularités électorales survenues le 23 janvier dernier. Pourtant, ce boycott n'est qu'un trompe-oeil : en effet, la plupart des candidats du MLPC, du RDC et de la Coordination de Soutien à Ange-Félix Patassé ont passé outre les consignes de leur parti pour se présenter à ce scrutin en tant que candidats indépendants. Nombre d'entre eux jugent que les motifs invoqués par leurs leaders sont insuffisamment justifiés pour boycotter cette élection. Ainsi, au MLPC, seuls quelques candidats isolés se sont retirés de la course à la députation, dont Martin Ziguélé, déjà en mauvaise posture à Bocaranga (Ouham-Pendé) avec seulement 11% des voix récoltées au premier tour. 

100 1857

Non, et deux fois non plutôt qu'une, le vote d'aujourd'hui n'est pas inutile et les résultats qui en ressortiront ne seront pas caduques. Si la campagne électorale a été occultée par l'investiture du Président Bozizé et les spéculations sur le nouveau gouvernement, il n'en reste pas moins que ce deuxième tour des législatives recèlent des duels savoureux ; d'autant que, selon la loi électorale centrafricaine, tous les candidats ayant réussi à atteindre la barre des 10% au premier tour sont automatiquement qualifiés pour le second tour. Ainsi, dans certaines circonscriptions, pas moins de cinq candidats ont réussi à se qualifier pour ce vote. Dans le 7ème arrondissement de Bangui (Ouango, Ngaragba), une triangulaire opposera le député sortant Jérôme Lavou (Indépendant, tendance KNK) au Ministre Thierry Maleyombo (KNK) et au fils de l'ancien Président Kolingba, Ernest. Quant au 3ème arrondissement, le conseiller à la Présidence Mahamat Tahir Yacoub est mis en ballotage défavorable par la candidat du RDC (Rassemblement Démocratique Centrafricaine) Anatole Koué. Dans la préfecture de la Basse-Kotto, à Alindao, le Ministre Moïse Kotayé semble en difficulté face au candidat du KNK Doubale mais rien n'est encore perdu. A l'issue de ce scrutin, 70 nouveaux députés rejoindront leurs 35 collègues élus au premier tour, parmi lesquels les Honorables Emile Béatrice Epaye, Christian Lengbé, Béa Bertin, Aurélien Zingas, Monique Bozizé, Francis Bozizé, Patrice Ngaissona, Joséphine Kéléfio, Sylvain Ndoutingai ou bien encore le Président de la République, le Général François Bozizé Yangouvonda, qui sera représenter à l'Assemblée Nationale par son suppléant et ancien Premier Ministre, Elie Doté. Ainsi, la République Centrafricaine aura définitivement réussi sa transition démocratique et les cris d'orfraie de l'opposition (réunis au sein du FARE, Front pour l'Annulation et la Reprise des Elections) ou des technocrates de l'Union Européenne ne pourront rien y changer.

 

Sara Pendéré

Rédaction Centrafrique En Ligne

Commenter cet article

allaharem 29/03/2011 17:27


pourqoi bozézé lui meme ne peut pas délégue ces député comme il la fait le premier tour boyecotté les resencement electoriale et les organisse non transparent