Basket : Romain Sato remporte la Coupe d'Europe avec le Pana

Publié le par CENTRAFRIQUE EN LIGNE

Il fait la fierté du sport centrafricain, et succinctement, de la République Centrafricaine toute entière. Romain Sato a remporté en ce dimanche l'Euroligue de Basket avec son club grec du Panathinaïkos. En finale, l'équipe des beaux quartiers d'Athènes a facilement battu le Maccabi Tel-Aviv (78-70), avec 13 points de son ailier centrafricain. C'est le sixième titre décroché par le club grec dans la reine des compétitions européennes. Mais au-delà de la simple performance sportive, il convient de saluer le parcours de celui qui porte au plus haut les couleurs du pays de Barthélémy Boganda.

Romain-Sato-040210.jpg

Né en 1981 à Bimbo, Romain Sato a très vite démontré un potentiel indéniable une grosse balle orange à la main. Car, contrairement à de nombreux autres pays africains, le football n'est pas le sport-roi en République Centrafricaine. C'est le basket, qui, pour ainsi dire, tient le haut du panier. Au début des années 2000, soutenu par plusieurs de ses compatriotes, le jeune prodige de l'Ombella-M'Poko se lance à la poursuite du rêve américain en s'exilant dans l'Ohio (nord-est des USA), où il joue pour l'université de Dayton. Ses performances sont si bonnes qu'il est bientôt repéré par l'équipe de NBA des San Antonio Spurs, où il est drafté en 2004. Dans le Texas, il aura l'occasion de s'entraîner avec les Tony Parker et autres Tim Duncan, mais ne jouera malheureusement pas un seul match dans la meilleure ligue de basketball du monde.

Pourtant l'aventure de ce beau bébé d'un mètre quatre-vingt quinze pour cent kilos ne s'arrête pas là. Retour en Europe, donc. Sur le Vieux Continent, il joue pour les meilleures équipes européennes : Barcelone, Sienne (où il deviendra meilleur joueur de la ligue italienne) et bien entendu le Panathinaïkos. Pour autant, malgré son statut de star internationale, Romain Sato n'oublie pas d'honorer son pays natal en jouant régulièrement pour son pays. Aux championnats d'Afrique 2009, il marque plus de vingt points par match et permet à la République Centrafricaine de se classer 6ème du tournoi, battue d'extrême-justesse par le futur vainqueur angolais en quart-de-finales. De nouveau, le peuple centrafricain peut espérer de son équipe nationale des résultats similaires à ceux obtenus il y a quelques décennies de cela, quand la RCA avait remporté à deux reprises ces mêmes championnats (1974, 1987) et participé de fait aux Jeux Olympiques à Séoul (1988). 

 

Sara Pendéré

Rédaction Centrafrique En Ligne

Publié dans SPORTS-CULTURE

Commenter cet article