François Bozizé a presque désenclavé la RCA (La plume-RCA)

Publié le par CENTRAFRIQUENLIGNE

B10Du nord en passant par le sud et de l’ouest à l’est, François Bozizé a mis les bouchées doubles pour désenclaver le pays en réhabilitant presque les routes et les pistes secondaires. Cette volonté manifeste du président de la République doit être saluée positivement puisqu’aujourd’hui la réalité est là palpable. De ce fait, depuis le 15 mars 2003, plusieurs réfections des routes sont faites à travers la politique du gouvernement et des bailleurs de fonds qui ne cessent de nous accompagner, afin de désenclaver le pays profond. 



insi en 2008, l’axe Sibut-Dékoa-Kaga-Bandoro, avait entièrement été réhabilité. En 2009, l’Axe Bangassou-Rafai-Zémio-Obo a totalement été réhabilité à la faveur de la Journée Mondiale de l’Alimentation, sur les ressources propres du Fonds d’Entretien Routier (FER) qui réussit à mobiliser plus de deux milliards cinq cent millions de FCFA, distant de 900 km. Au cours de la même période, des axes suivants ont été réhabilités à savoir : Bossangoa-Bouca (98 km) ; Bozoum-Paoua (114) ; Bouar-Baboua (171 km) ; Pissa-Mongoumba (91 km) ; Boda-Yawa-Village Boganda  et Bossangoa-Ben-zambé. 
A côté des réhabilitations des routes, les travaux de cantonnage sont faits sur les axes bitumés ci-après : Bangui-Boali-Bossembélé ; Bangui-Damara-Sibut et Bangui-Mbaïki soit un total de 450 km. Hormis les routes, les œuvres d’ouvrage hydraulique sont réhabilitées sur les axes Bossangoa- Bouca, Pissa-Mongoumba, et Bangassou –Obo. 
Poursuivant dans la même logique, en mars 2010, François Bozizé a une fois de plus procédé aux travaux d’aménagement et de bitumage de la route régionale Bouar-Baboua-Garoua-Boulaï. En avril 2010, inauguration des ponts sur les cours d’eau Goui et Yagbagou sur l’axe Bossemptélé- Bozoum. Au cours de ce mois de juin, les travaux de la route Carnot-Gadzi-Boda, viennent d’être lancés. 
En prévision 2010, le Fonds d’Entretien Routier à travers son budget a arrêté à trois milliards cinq cent trente trois millions de CFA, pour l’aménagement des axes : Carnot-Berbérati ; Sibut-Kaga-Bandoro-Mbrès-N’délé et Sibut-Grimari-Bambari Bria. Entretemps des différents petits travaux sont réalisés sur l’ensemble territoire national, ce qui explique le Général d’Armée François Bozizé Yangouvonda est rendre un développement économique durable. Quelques jours seulement après la fin de son premier quinquennat, le président François Bozizé vient une fois de plus de rajouter à la longue liste des réalisations notables du précédent mandat en procédant personnellement au lancement officiel des travaux de réhabilitation de la route Carnot- Gadzi – Boda. L’évènement a eu lieu le mardi 15 juin dernier à Carnot, ville située à 504 Km de la capitale Bangui, dans la préfecture de la Mambéré-Kadéï à l’Ouest du pays. 
Plusieurs hautes personnalités nationales et internationales ont fait le déplacement de Carnot. 
On pouvait voir le président de l’Assemblée Nationale, Célestin-Leroy Gaombalet, le Premier Ministre, Chef du gouvernement, le Pr Faustin-Archange Touadéra, le ministre d’Etat aux Mines, à l’Energie et à l’Hydraulique, le Lieutenant-colonel Sylvain Doutingaï, ministre résident de la Mambéré-Kadéï et de certains membres du gouvernement conviés. On notait également, la présence des ambassadeurs de France Jean-Pierre Vidon, du BINUCA, Mme Sahle Work Zewde des invités de marques, des autorités préfectorales, sous-préfectorales de la Mambéré-Kadéï et une très mobilisation de la population de Carnot. 
Trois allocutions ont ponctuées cette cérémonie, d’abord le mot de bienvenue du président de la délégation spéciale de la ville de Carnot M. Pierre Dotoua, suivie de l’allocution du ministre de l’Equipement et du Désenclavement, Cyriaque Samba Panza et du discours du président de la République, Chef de l’Etat, François Bozizé. 
Dans son mot de bienvenue, le président de la délégation spéciale de la ville de Carnot, Pierre Dotoua a souhaité la bienvenue à touts ses hôtes au nom de la population toute entière de Carnot et des environs. Il a signifié que c’est à bras ouverts que la vaillante population de Carnot accueille cet important projet de réhabilitation de la piste Carnot-Gadzi-Boda. Pierre Dotoua a indiqué en outre que ce n’est pas le développement qui fait la route mais plutôt la route qui fait le développement. Le premier citoyen de la ville Carnot a remercié très personnellement François Bozizé pour cet acte salutaire qui est une action de développement économique et sociale de la RCA en général et de Carnot-Gadzi-Boda en particulier. Il a fait allusion à un adage qui dit « Petit à petit, l’oiseau fait son nid » et un autre qui explique que « Paris n’est pas construit en un jour » en clair le développement ne se fait pas en un jour. Pierre Dotoua a reconnu à sa juste valeur les imminents progrès qui sont faits concrètement, ce qui résume que la philosophie de Kwa Na Kwa a apporté des résultats palpables. Le président de la délégation spéciale de la ville de Carnot a interpellé l’opinion internationale à appuyer le processus électoral en cours dans notre pays, conformément à la conférence de La Baule de 1990, ceci pour consolider les acquis démocratiques de l’heure. Pour mettre un terme à ses propos, il a remercié une fois de plus le président François Bozizé pour son attention à l’intention de la population de Carnot. 
Quant au ministre de l’Equipement et du Désenclavement, Cyriaque Samba-Panza, il a déclaré que la cérémonie de ce jour est n’est pas le fruit d’un hasard, mais rentre bel et bien dans la politique du gouvernement en matière du désenclavement total de notre pays. Le membre du gouvernement a poursuivi en expliquant que tout développement durable d’un pays passe par le truchement de la route qui est un outil indispensable. Le numéro un du département de l’Equipement et du Désenclavement, a retracé de manière succincte quelques réalisations des ponts et des routes faites par le gouvernement sur l’ensemble du territoire, conformément à la profession de foi du président de la République, Chef de l’Etat. 
Cyriaque Samba-Panza a déclaré que la politique de désenclavement intérieur et extérieur de notre pays devra être poursuivie et renforcée par des actions multiformes. Il a reconnu tous les efforts qui sont fait par les institutions multilatérales et bilatérales notamment l’Union Européenne, la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement et l’Agence Française de Développement, le Japon et la Chine qui se font les pieds et les mains pour accompagner tous les efforts qui se font par le gouvernement et le Fonds d’Entretien Routier. Cyriaque Samba-Panza a conclu en remerciant très infiniment le président de la République pour sa disponibilité constante qu’il attache aux préoccupations des infrastructures de bases notamment les soins de santé primaire, l’éducation, l’eau potable et aux denrées de premières nécessités. 
Dans son discours de circonstance, le président de la République François Bozizé n’est pas rester inerte à l’accueil tant chaleureux, qui lui a été réservé en remerciant du fond du cœur la population de la Mambéré-Kadéï en générale et celle de Carnot en particulier pour la qualité de l’accueil chaleureux porté à son égard et à toutes les délégations. François Bozizé a fustigé les agitations de l’opposition centrafricaine, avant d’expliquer que le report récent des élections, n’émane pas du gouvernement mais c’est la demande de l’opposition et soutenue par la communauté internationale. L’homme du 15 mars 2003 a indiqué pour sa part que sa politique axée principalement sur le travail, rien que le travail, c’est pourquoi il est aujourd’hui à Carnot pour matérialiser les actes et non des promesses ou des mensonges. François Bozizé a par la même occasion interpellé la population de la Mambéré-Kadéï d’être vigilante et de ne pas prêter l’oreille aux bruits des sirènes qui se font retentir à l’heure actuelle, puisqu’il demeure le garant de la nation tout entière en vertu de la Constitution qui lui confère ses pouvoirs. 
Il a décrié avec force les multiples agitations de l’opposition qui n’honorent guère notre pays, puisque après nous sommes tous les filles et les fils de ce pays. 
Ensuite, toute la délégation officielle s’est rendue à 7 km de la ville de Carnot, là où le président François Bozizé Yangouvonda a symbolisé le lancement de ces travaux par le maniement d’une niveleuse.la cérémonie s’est poursuivie par la remise au à l’hôpital sous-préfectoral de Carnot, d’une ambulance d’une valeur de 15 millions CFA, don de la candidate aux législatives du KNK de Carnot 1 Mme Renée- Brigitte Sambo Bafatoro, afin d’alléger le problème du transport des malades à l’hôpital. 
Le président François Bozizé Yangouvonda a mis à profit son séjour de 48 h pour s’entretenir avec les autorités locales, sous-préfectorales ainsi que d’autres personnalités de la localité. Il a présenté officiellement à la population, la candidate KNK pour les législatives de 2010, afin de dissiper les tensions. 
Rappelons que les travaux du tronçon Carnot Gadzi est distant de 119 Km. C’est le Fonds d’Entretien Routier (FER) qui va financer les travaux de cette route à hauteur de 600 millions de FCFA. Le gouvernement contribuera à ces travaux par la fourniture à l’entreprise GER de quatre vingt dix mille litres de carburant, pour appuyer les fonds débloqués. 
Les travaux sont exécutés par l’entreprise GER. Cela fait presque des années que cette route s’est vue abandonnée. Aujourd’hui, avec la philosophie de KNK, les populations de l’axe Carnot-Gadzi-Boda vont être désenclavées. 

Publié dans ACTION GOUVERNEMENTALE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article