Inauguration du centre d’Émission du passeport biométrique CEMAC

Publié le par CENTRAFRIQUENLIGNE

Bangui, 7 juil (ACAP)-Le Président de la République, François Bozizé, a inauguré le Centre d’émission de passeport biométrique de la Communauté des Etats Monétaires de l’Afrique Centrale (CEMAC) version centrafricaine, mercredi 7 juillet 2010, à Bangui.



Inauguration du centre d’Émission du passeport biométrique CEMAC

Le Président François Bozizé, a déclaré que la mise en circulation du passeport biométrique permettra non seulement la réelle libre circulation aux ressortissants des pays membres de la Communauté, mais aussi d’animer les pays de la sous région-CEMAC des normes de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) et l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM) ainsi que l’Interpol. 
Le ministre de la Sécurité, de l’Immigration et de l’Ordre Public, le Général Jules Bernard Ouandé, a indiqué que le principe de la délivrance du passeport biométrique étant retenu, chaque État membre de la CEMAC devrait rechercher son opérateur afin de confectionner les trois types de passeport notamment le passeport ordinaire, le passeport de service et le passeport diplomatique, en respectant les normes infligées par la CEMAC et validées par l’OACI et OIM. 
Le ministre Jules Bernard Ouandé, a souligné aussi que ce type de passeport contribuera à renforcer la lutte contre le terrorisme et enrayer la falsification de document gage de notre souveraineté nationale. 
Le passeport biométrique centrafricain à une validité de cinq (5) ans et d’un montant de 50.000 Frs CFA, pour acquisition. 
Il convient de rappeler que le passeport CEMAC a été institué depuis l’an 2000 par les dispositions du règlement de la Communauté sous régionale, du 20 juin 2008 et du 18 Août 2009, pour rendre libre la circulation des ressortissants des pays de la sous région

Publié dans ACTION GOUVERNEMENTALE

Commenter cet article

STAG 21/05/2011 19:41


Bravo Monsieur Bozizé,si ça coute pas cher de sortir un passeport biométrique, il aurait fallu déjà sortir des cartes d'identité pour chaque Centrafricains afin qu'ils puissent tous voter contre
vous. Or vous le saviez, seul vos amis avaient leurs papiers, bravo monsieur Bozizé le peuple vous adore croyez le bien.